De Pastorie


L'avis de Gault&Millau

La transformation d'un presbytère en restaurant peut être un choix qui paie. Carl Wens et Loes Van Beylen s’y sont attelés au début des années 90 en rénovant le restaurant. Depuis, leur exemple a été suivi avec succès par de nombreux autres. Ce qui rehausse l'expérience dans leur restaurant, c’est le jardin spacieux, que l’on peut décrire comme spécial selon les normes distinctes des maisons paroissiales. Le séjour, la terrasse et l’espace vert forment ensemble la toile de fond parfaite pour une cuisine raffinée d'inspiration classique, avec des assiettes joliment dressées et un service confortable et détendu. Le tartare de veau très noble est complexe mais équilibré, avec la langoustine, du cheddar, du foie gras et de la truffe. Le chevreuil est à la fois tendre et corsées avec son millefeuille de mangue et de boudin noir. Baba au rhum et pêche pour clôturer en beauté.
Publicité

Formules