Bistro Racine


L'avis de Gault&Millau

Jimmy Collodoro a retrouvé son piano de cuisine et l’on ne regrette pas ce retour aux sources tant le chef semble en avoir sous le pied. Il le prouve avec cette belle assiette de lotte assaisonnée comme un chorizo qu’il nous sert tiède sur des tomates de chez Guigui’s farm déclinées en différentes textures. Même sensation pour le plat où la cuisson du canard Colvert nous enchante tout comme son dressage harmonieux avec des figues de Sollièes lacto fermentée et du potimarron rôti. Une belle composition autour de la rhubarbe vient ponctuer ce repas. L’accueil amical reste de mise, ce bistrot reste un endroit où l’on aime prendre Racine, les clients habitués le savent et pour réserver, il faut vous y prendre à temps.
Publicité