TAITTINGER I Le Prix International de Cuisine d’Auteur, l’incontournable concours international

La Maison Taittinger

 

Taittinger est une Maison de vin de Champagne qui, de génération en génération, s’est considérablement agrandie pour atteindre aujourd’hui 288 hectares de vignes et se hisser ainsi dans le top 3 des plus grands domaines de Champagne.

 

La Maison est présidée par la Famille Taittinger et c’est Vitalie Taittinger qui en est la pétillante Présidente depuis peu. A l’instar de ses prédécesseurs, la nouvelle ambassadrice met un honneur à défendre des valeurs qui sont chères à l’entreprise familiale telles que l’excellence, le savoir-faire et l’engagement, ce qui contribue à la grande notoriété des champagnes Taittinger. 


https://prixculinaire.taittinger.fr/fr/#les-epreuves


 

Le Prix International de Cuisine d’Auteur

 

« Le Taittinger », existe depuis 1967. Cette année, la Maison organise la 54ème édition du concours dont la finale internationale aura lieu à Paris en janvier prochain. La compétition récemment rebaptisée « Le Prix international de Cuisine d’Auteur », sera orchestrée par Emmanuel Renaut, Chef du restaurant Flocons de Sel, situé à Megève et Meilleur Ouvrier de France 2004. Il préside le Jury depuis 2013.

 

L’histoire du Prix est celle d’une rencontre entre le Champagne et les Chefs, entre une Famille et la Gastronomie. L’idée en est venue un soir de vendanges en 1966, lorsque Claude Taittinger, Président de la Maison de Champagne accueille au Château de la Marquetterie, Georges Prade, Commandeur de l’ordre des Coteaux de Champagne. Autour d’un verre de champagne, ces deux épicuriens lancent le projet d’un concours de cuisine dédié aux jeunes chefs, « Le Taittinger » dans le but d’assurer la transmission du patrimoine gastronomique.

 

Organisée et jugée par des professionnels de la gastronomie, cette prestigieuse compétition couronne des jeunes talents à l’issue d’une sélection nationale, pour laquelle Pierre Résimont, Chef du restaurant L’Eau Vive**, situé à Rivière, est le Président du jury belge, et d’une compétition internationale par lesquelles les lauréats expriment leurs connaissances culinaires classiques et inventives, leur travail et leur ambition ainsi que leur sens de la perfection. Au cœur de la finale internationale, un produit unique, dévoilé quelques mois avant le concours, à travailler librement et une recette imposée, issue des grands classiques de la gastronomie française, dévoilée la veille du concours. Reconnu par la profession, « Le Prix international de Cuisine d’Auteur » est une réelle distinction, un tremplin qui permet à la jeune génération d’accéder à la cour des grands. 


 

Prix Taittinger 2020, l’Angleterre mise à l’honneur

 

Pour la 53ème édition du concours, les candidats devaient travailler la Saint-Jacques. Le grand gagnant est un Montois d’adoption, Charles Coulombeau, un chef aussi jeune qu’expérimenté qui représentait l’Angleterre en tant que chef du Gravetye Manor*, situé à Grinstead.

 

Cette finale s’est disputée entre 8 candidats scrupuleusement sélectionnés sur base de leur singularité gastronomique, tous venus défendre les couleurs de leur nation. Les pays en lice étaient l’Angleterre, l’Allemagne, la Belgique, la France, le Japon, les Pays-Bas, la Suède et la Suisse. Pour cette édition, les compétiteurs avaient comme chalenge de sublimer la Saint-Jacques, produit imposé pour la première facette du concours, puis d’imaginer une recette imposée, le pithivier aux légumes de saison, pour la seconde facette du concours.

 

C’est Charles Coulombeau qui est monté sur la plus haute marche du podium aux côtés de Jérôme Jaegle (L’Alchemille à Kaysersberg) pour la France et de Jan Smink (Smink à Wolvega) pour les Pays-Bas. A 27 ans, Charles Coulombeau compte déjà à son actif un magnifique parcours professionnel, jalonné de restaurants comme La Maison Lameloise  à Chagny, Les Prés d’Eugénie à Eugénie-les-Bains, Les Frères Ibarboure* au Pays-basque. 



L’âme des chefs au cœur de la compétition

 

Cette année, pour la sélection nationale et la finale internationale, c’est autour de l’interprétation libre d’un morceau de bœuf que les candidats exprimeront leur inventivité et démontreront l’amour du produit mais aussi leur identité de chef et leur savoir-faire culinaire. Et en ce qui concerne la recette imposée, elle sera tirée au sort, la veille de l’épreuve internationale.

 

Les plats de la grande finale seront goûtés et notés de manière anonyme par un jury de cuisine et un jury de dégustation, la neutralité du jugement est ainsi garantie. Le classement est en fonction des points récoltés par chaque candidat qui sera également rencontré par les membres de ce double jury afin d’exposer le sens et la singularité de son univers culinaire personnel.

 

Il va sans dire que le 54ème Prix international de la Cuisine d’Auteur révélera des jeunes talents de l’excellence gastronomique, des cuisiniers sachant concilier créativité et règles classiques de la gastronomie.


https://prixculinaire.taittinger.fr/fr/#les-epreuves