Découvrez le monastère Sint-Jansberg à Zelem pour vos événements

Il est des endroits dont on se demande pourquoi on ne les a pas découverts plus tôt. Le monastère Sint-Jansberg, à Zelem, fait partie de ces lieux exceptionnels chargés d’histoire. La longue drève qui vous amène jusqu’à l’entrée de ce domaine historique unique vous tient en haleine. Vous n’avez qu’une envie : découvrir ce que cache l’enceinte d’origine de ce monastère datant du Moyen Âge.


 

Déambulez dans les longs couloirs ou passez par le jardin pour accéder à la chapelle et marchez sur les traces de l’ancien seigneur de Diest, qui a fondé le monastère en 1329. Au Moyen Âge, les Chartreux y ont mené longtemps une existence solitaire, avant d’aller chercher leur salut ailleurs, chassés par de multiples attaques et pillages. Après la Révolution française, la propriété est passée aux mains de différents châtelains, qui ont transformé le monastère en château pour y célébrer leurs fêtes aristocratiques. Le ton était donné. Aujourd’hui, le domaine du monastère Sint-Jansberg, protégé depuis 1978, accueille à nouveau des événements. Un cadre à nul autre pareil !

 

Niché dans une oasis de quiétude et entouré de magnifiques jardins à l’anglaise, cet ancien monastère des Chartreux abrite plusieurs salles des fêtes, salons, salles de réunion et suites. La chapelle datant du XIVe siècle était autrefois la salle capitulaire de l’église d’origine. Cette pure merveille unique en Belgique, qui fait partie de l’aile la plus ancienne du site historique, peut aujourd’hui servir de décor féerique à des cérémonies, des réceptions ou des conférences. En résumé, le domaine offre un cadre idyllique et inoubliable où organiser des événements, des fêtes et des séminaires personnalisés, au summum du luxe et du raffinement. Le vaste parking et l’accès aisé (à proximité de l’E314) complètent le tableau.


 

Mais ce n’est pas tout. À l’époque des Chartreux, la plus ancienne partie du monastère servait d’auberge aux moines itinérants. Le restaurant « La Chartreuse » a ouvert ses portes le 5 mai. Aux fourneaux ? Frank Treunen, élu « meilleur chef du Limbourg » par le guide GaultMillau. Fort de longues années d’expérience dans des établissements de renom (Scholteshof, Clos St. Denis, Belle Époque, et Jer), Frank Treunen est on ne peut mieux placé pour envoyer les papilles des épicuriens au septième ciel. Quand la météo le permet, les convives peuvent prendre place sur la terrasse du jardin, dont les façades flanquées de lavande fleurent bon le Midi de la France. Lunch ou soirée ? Ici, vous serez soignés aux petits oignons.


 

Restaurant «La Chartreuse», uniquement ouvert au public le dimanche.

Le monastère permanent ouvert pour des événements et des groupes.

 

Texte & photographie: Myriam Jamaers