Migrations et floraisons printanières au pays des chefs wallons

La gastronomie bouge en Belgique. Focus sur quelques mouvements récents et à venir en Wallonie.


Liège : Le changement du jour, c’est le départ de Samuel Blanc, que l’on a découvert à la grande époque de l’Hostellerie Lafarques, qui vient de quitter le Sélys du Crown Plaza à Liège pour reprendre les fourneaux de  l’Hôtel des Bains à Robertville.

 


Namur / Hainaut : Autre migration, celle de Pierre Ciampi. Notre prix-plaisir de l’année 2016 a dû mettre la clé sous le paillasson de sa Garrigue et s’en est allé seconder Dany lombard, au Val d’heure ; un duo de choc qui devrait faire des étincelles.
 


Hainaut : Fabrizzio Chirico ne quitte, lui, pas ses fourneaux du Délice du jour. Par contre il signe le concept de restauration intégré à la toute nouvelle Manufacture Urbaine qui ouvre officiellement ce 15 mai au cœur de Charleroi. Un concept alliant brasserie, boulangerie, torréfaction de café et petite restauration de qualité.
 

 


Bruxelles / Brabant Wallon : Ne dites plus « MonColonel » à Benjamin Laborie. Le Français formé chez Michel Bras qu’on avait découvert notamment au Jaloa et au Bowery, en a fini de faire les beaux jours du Colonel. Il monte en grade et ouvre « son » Eau Rouge à Plancenoit ce 15 mai en s'associant à Catherine et Olivier Lust.
 

 
Namur : Les gourmets ont pleuré la fermeture du Cuisinémoi. Qu’ils se consolent, Benoit et Catherine ont parfaitement rebondi. Catherine a réouvert Pépite la bien nommée en lieu et place de Cuisinémoi. 



Benoit lui, propose désormais ses services de chef à domicile et devrait réjouir les amateurs de sa cuisine notamment dans un Foodtruck aménagé dans ce qui pourrait être l’ancien camion Citroën de Louis la Brocante (paix ait son âme). Du 15 juin au 15 septembre, il sera tous les vendredi, samedi et dimanche en Bord de Meuse à La Plante (près de l’Auberge de jeunesse) avec une offre « guinguette » autour de bières et vins bio, de charcuteries, fromages et autres plaisirs simples mais bons.



 

 


Namur toujours, bord de Meuse toujours. Les propriétaires de Cuiller et Fourchette ayant « déposé les couverts », c’est l’infatigable John Maes qui a repris les murs pour y ouvrir « Cœur de Bœuf » d'ici quelques jours, un restaurant de grillades dont il a confié les fourneaux à Bastien Guisset, son ancien second qui était parti compléter sa formation dans de belles maisons du Namurois avant de revenir ici coiffer sa toque de chef de cuisine. 



Ironie du sort, Olivier Bruckner qui, lui aussi était passé par ces lieux et exploite désormais l’Olivier 4 à Dave, vient au même moment de reprendre la Brasserie Moma à Annevoie. Deux terrasses gourmandes de plus pour l’été. Et autant d’adresses étapes pour vos balades en bord de Meuse.
 

 
Enfin, parce que les Namurois semblent déborder d’énergie, on saluera l’initiative de Ludovic Vanackere, de l’atelier de Bossimé, qui vient d’ouvrir une boutique du terroir mettant en avant les artisans qui le fournissent au quotidien. 


Découvrez sa boutique ici: https://youtu.be/6EerOVGaikY