2017 un millésime révélateur chez Château Malartic-Lagravière dixit Jean-Jacques Bonie



2017 année particulier Ce millésime, un peu particulier à cause du gel de printemps, offre un fruit éclatant et des aromatiques superbes. Il a nécessite beaucoup de soins et d’attentions et nous sommes plutôt fiers du résultat ! Un grand millésime en blanc, qui sont séveux, complets, avec de belles tensions et aromatiques. En rouge, probablement une révélation car, malgré les petits volumes, les Malartic montrent un très beau fruité, une rondeur et une fraicheur, enrobée de tannins veloutés. Une belle longueur en finale pour un équilibre global très impressionnant.



Château Malartic-Lagravière 2017

Un millésime 2017 plutôt précoce et challengeant, un défi relevé par les équipes de Malartic !
Les conditions climatiques ont été marquées par un gel historique fin avril, ayant impacté plus particulièrement les seconds vins. Elles offrent cependant un printemps salutaire avec une très belle floraison rapide et homogène mi-mai. La fin de printemps connait une période caniculaire, et l’été, en dents de scie, favorise cependant de belles maturations.
Nous abordons les vendanges début septembre avec optimisme. Les blancs ont de belles concentrations, de la fraicheur et montrent de superbes aromatiques.
Les rouges s’enchainent très rapidement en 15 jours (14 septembre au 3 octobre): Ce sont les vendanges de la réactivité, précoces, intensives mais sereines: la météo changeante oblige un pilotage à vue mais sans jamais nous déborder.
Malgré de faibles volumes, nous avons obtenu de très belles maturités grâce au travail pointu de sélection des grappes après gel.
En blancs, les aromatiques sont superbes, les vins montrent une belle tension et un caractère séveux, avec beaucoup de fruit et une matière très qualitative.
En rouge, le profil aromatique est superbe, montrant de beaux fruités et une jolie fraicheur, gage d’équilibre. Les tanins sont murs avec un grain velouté et rond. Très belle complexité et profondeur d’ensemble.



Château Gazin Rocquencourt 2017
Un millésime 2017 plutôt précoce et challengeant, un défi relevé par les équipes de Malartic !
Les conditions climatiques ont été marquées par un gel historique fin avril, ayant impacté plus particulièrement les seconds vins. Elles offrent cependant un printemps salutaire avec une très belle floraison rapide et homogène mi-mai. La fin de printemps connait une période caniculaire, et l’été, en dents de scie, favorise cependant de belles maturations.
Nous abordons les vendanges début septembre avec optimisme. Les blancs ont de belles concentrations, de la fraicheur et montrent de superbes aromatiques.
Les rouges s’enchainent très rapidement en 15 jours (14 septembre au 3 octobre): Ce sont les vendanges de la réactivité, précoces, intensives mais sereines: la météo changeante oblige un pilotage à vue mais sans jamais nous déborder.
Malgré de faibles volumes, nous avons obtenu de très belles maturités grâce au travail pointu de sélection des grappes après gel.
En blancs, les aromatiques sont superbes, les vins montrent une belle tension et un caractère séveux, avec beaucoup de fruit et une matière très qualitative.
En rouge, le profil aromatique est superbe, montrant de beaux fruités et une jolie fraicheur, gage d’équilibre. Les tanins sont murs avec un grain velouté et rond. Très belle complexité et profondeur d’ensemble.